Comment choisir son compteur GPS de vélo ?

De nombreux cyclistes amateurs ou plus sportifs sont curieux de connaître leurs datas, même s’il s’agit simplement de la distance parcourue ou de la vitesse à laquelle ils roulent.

À l’instar du tableau de bord d’une voiture, un compteur de vélo monté sur le guidon peut vous donner toutes sortes d’informations sur votre parcours, y compris des données de performance telles que la cadence et la puissance. Nombre d’entre eux offrent également des fonctions de navigation, telles que des indications détaillées sur votre itinéraire. La marque la plus populaire étant bien évidemment Garmin, qui propose tout un écosystème très complet pour combiner compteur GPS, capteur de puissance etc…

De nombreux choix s’offrent à vous lorsque vous décidez de la meilleure façon d’obtenir des informations sur votre activité de cyclisme, même en mode cyclotourisme ou bikepacking.

Trois options s’offrent à vous pour obtenir des données sur vos trajets à vélo et pour naviguer :

  • Smartphone avec application de cyclisme : un moyen abordable d’obtenir des informations de base, mais l’autonomie de la batterie peut poser problème.
  • Un tracker de fitness ou une montre GPS avec des fonctions de cyclisme : idéal pour une utilisation multisport.
  • Compteur GPS de vélo sur le guidon : idéal pour les cyclistes sérieux sur route et sur piste, il dispose d’une grande autonomie pour les longues sorties, d’un grand écran et d’une interface spécifique au cyclisme. Parfois même un écran solaire pour se recharger quand vous roulez.

Avez-vous besoin d’un compteur de vélo ?

Si vous êtes passionné de cyclisme, en particulier à un niveau compétitif, ou si vous faites régulièrement de longues sorties d’entraînement et que vous souhaitez disposer d’un ensemble complet de données relatives à ces sorties, la réponse est “oui”, car c’est précisément pour vous que les compteurs de vélo ont été créés. Toutefois, l’objet que vous tenez dans votre main (votre téléphone) ou le gadget que vous portez au poignet (s’il s’agit d’un tracker de fitness) peuvent également vous fournir des informations sur vos sorties. Ces deux options permettent d’économiser de l’argent et peuvent vous fournir toutes les données dont vous avez besoin.

Utiliser son smartphone comme compteur de vélo, une bonne idée pour débuter

Presque tous les téléphones dotés d’un GPS peuvent utiliser une application cycliste tierce. Strava et Komoot sont deux options bien connues, mais il en existe d’autres. Ces applications peuvent fournir des données sur les performances, vous aider à naviguer et vous permettre de télécharger vos données plus tard pour les analyser. Elles vous permettent également de partager vos données et vos itinéraires avec vos amis et de comparer vos parcours avec ceux des autres membres de la communauté en ligne.

L’application elle-même est généralement gratuite ou freemium, mais cela vous limite à des fonctions de base telles que l’enregistrement du kilométrage et des itinéraires parcourus. Pour accéder à un ensemble plus complet de fonctionnalités, vous devez souscrire un abonnement.

Si vous décidez qu’un téléphone équipé d’une application répondra à vos besoins, vous aurez besoin d’un support pour téléphone de vélo afin de fixer votre téléphone au guidon de votre vélo.

L’un des arguments contre l’utilisation d’un téléphone comme compteur de vélo est que la fourniture de mesures de parcours et d’informations de navigation consomme beaucoup d’énergie de la batterie.

Les batteries des téléphones s’améliorant, ce problème se pose de moins en moins, mais les batteries des compteurs de vélo et des trackers de fitness dureront certainement plus longtemps. Certaines personnes renoncent également à ce type d’utilisation du téléphone parce qu’elles considèrent que la préservation de la batterie est un impératif de sécurité. Elles préfèrent minimiser le risque de perdre la possibilité d’appeler à l’aide en cas d’accident ou de panne mécanique.

Utilisation d’un tracker de fitness ou d’une montre connectée comme compteur de vélo

De nombreux trackers de fitness équipés d’un GPS disposent d’un mode vélo qui offre un retour d’information sur les performances et une aide à la navigation. Si vous aimez pratiquer de nombreuses activités et vous passionner pour chacune d’entre elles, c’est une excellente option. De plus, il sera déjà à votre poignet et ne nécessitera donc pas de fixation sur le guidon. Il existe toutefois des accessoires pour mettre votre montre garmin sur votre guidon par exemple.

Utilisation d’un compteur GPS de vélo

La polyvalence est une vertu, mais une technologie spécifique telle qu’un compteur de vélo dédié peut vous fournir les données les plus précises et le plus large éventail de mesures. La plupart d’entre eux offrent également de grands écrans personnalisables et une autonomie de batterie étendue pour les longues sorties (ou courses). Comme c’est le cas pour tout équipement de haute technologie, un prix plus élevé permet d’obtenir un traitement plus puissant, une interface utilisateur plus sophistiquée et davantage de fonctionnalités, dont les suivantes :

Les principales caractéristiques des compteurs GPS

Fonctions GPS : Seuls les compteurs de vélo les plus basiques (les plus abordables) ne sont pas équipés d’un GPS. Le suivi du système de positionnement global (GPS) est à la base d’une série de données, notamment la distance, la vitesse, l’altitude et les fonctions de navigation. Les appareils les plus sophistiqués (les plus chers) se connectent à plusieurs systèmes de satellites GPS pour un suivi rapide et précis.

Fonctions cyclistes : La plupart des appareils offrent des données de base telles que la vitesse et la distance. Les appareils plus perfectionnés suivent des données telles que l’altitude, la cadence de pédalage et la puissance. L’ajout de capteurs spéciaux pour surveiller les données clés améliore la précision, et de nombreux compteurs de vélo sont également vendus dans un ensemble comprenant ces capteurs. (Les prix des offres groupées sont moins élevés que ceux des articles achetés séparément).

Technologie sans fil : Dans le passé, la distinction entre “câblé” et “sans fil” était essentielle, mais presque tous les compteurs de vélo communiquent désormais sans fil (avec des capteurs supplémentaires ou un compteur d’énergie, un téléphone, un tracker de fitness ou votre ordinateur portable). La plupart d’entre eux fonctionnent avec de nombreux protocoles de communication, y compris Bluetooth, de sorte qu’il ne s’agit probablement pas d’un critère d’achat.

Navigation : Les appareils les plus abordables offrent un suivi de base et vous alertent lorsque vous vous écartez de votre trajectoire. Les appareils les plus sophistiqués offrent des fonctionnalités similaires à celles des systèmes de navigation des voitures, qui permettent de saisir une destination et d’être guidé pas à pas. Les cartes de base sous-jacentes aux systèmes de navigation varient également, les meilleures se trouvant dans les appareils haut de gamme.

Fonctions VTT / Gravel : Le principal avantage de cette fonction est la connectivité avec Trailforks, une application de premier plan qui fournit des informations sur les sentiers et des données de navigation. Les mesures de VTT comprennent des éléments tels que les sauts, le temps d’air et le débit (fluidité de la descente).

Fonctions de cardiofréquencemètre (HRM) : Ces fonctions fournissent des données sur le cardio et l’entraînement comparables à celles des trackers de fitness les plus sophistiqués. Vous devrez vous connecter à une ceinture thoracique ou à un tracker de fitness doté d’un capteur au poignet pour transmettre les données de fréquence cardiaque à votre compteur de vélo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *