Comment bien remplir ses sacoches pour le bikepacking

Le bikepacking est une approche amusante et pleine d’aventures pour explorer la nature. Avec tout ce dont vous avez besoin pour une ou plusieurs nuits, empaqueté en parfaite sécurité sur votre vélo, vous pouvez vous déplacer assez rapidement pour atteindre des destinations qui se trouveraient à plusieurs jours de marche.

Pour faire ses bagages, il faut penser stratégiquement à l’emplacement des objets et répartir le poids de manière intelligente. Un vélo chargé ne se comportera jamais aussi bien qu’un vélo non chargé, mais si vous faites bien vos sacoches, vous pourrez parcourir avec succès des chemins de randonnée et vous amuser en les parcourant.

GUIDE DU BIKEPACKING – NOS AUTRES ARTICLES
👉 Comment débuter dans le bikepacking ?
👉 Planifier son voyage en bikepacking

Comment faire ses sacoches pour le bikepacking

  • Mettez les objets légers et encombrants dans votre sacoche de selle et votre sacoche de guidon : Une surcharge de ces sacoches peut avoir un impact négatif sur la maniabilité de votre vélo. De nombreux cyclotouristes mettent des vêtements, un sac de couchage, un matelas et une tente dans leur sacoches de selle et leur sacoches guidon.
  • Mettez les objets lourds dans votre sacoches de cadre : Le fait de placer le réchaud, le gaz, les chambres à air, la nourriture supplémentaire et d’autres objets lourds dans la sacoches de cadre permet de maintenir le centre de gravité de votre vélo à un niveau bas, ce qui contribue à sa maniabilité.
  • Gardez les objets fréquemment utilisés à portée de main : Les objets tels que les en-cas, les bouteilles d’eau, les cartes et les téléphones portables doivent être rangés dans des sacoches de tube supérieur ou des supports où vous pouvez les atteindre facilement.

Souvenez-vous qu’il n’existe pas de méthode universelle pour faire ses sacoches. Vous pouvez suivre les principes de rangement énoncés pour commencer, mais au fur et à mesure que vous acquerrez de l’expérience et que vous recevrez des idées de la part d’autres bikepackers, vous développerez sans doute un système qui vous conviendra tout à fait. Lorsque vous faites vos sacoches, assurez-vous que le poids de votre chargement et de votre corps ne dépasse pas la capacité de charge de votre vélo (de nombreux fabricants de vélos indiquent les capacités de charge dans les manuels d’utilisation et/ou sur leurs sites Internet).

Source : fortunebay

Comment organiser sa sacoche de selle ?

La plupart des cyclistes expérimentés mettent des articles volumineux et légers dans leur sacoche de selle, tels que des vêtements, des vêtements de pluie, un sac de couchage et un matelas de couchage plié.

N’hésitez pas à mettre ces objets directement dans la sacoche sans utiliser de sac de rangement (cela permet de gagner du poids et c’est le moyen le plus facile de remplir chaque centimètre carré de la sacoche).
Si votre sac de voyage n’est pas imperméable, assurez-vous que les affaires comme votre sac de couchage et vos vêtements sont emballés dans un sac imperméable avant de les mettre dans le sac de voyage.

Placez les objets les plus lourds le plus près de la tige de selle : Cela permet de limiter le balancement latéral qui peut parfois se produire avec un sac de voyage.

Gardez à l’esprit que l’accès à votre sacoche de selle n’est pas vraiment difficile, mais qu’il n’est pas non plus très rapide et facile, de sorte que vous n’y mettez pas d’objets dont vous aurez fréquemment besoin au cours d’une journée de randonnée.

Que mettre dans la sacoche de guidon ?

Comme pour la sacoche de selle, vous devez être conscient du poids que vous mettez dans votre sacoche de guidon.

Un poids trop important sur le guidon peut affecter considérablement la maniabilité et la direction.

En règle générale, essayez de remplir votre sacoche de guidon de manière à ce qu’il pèse à peu près le même poids que votre sac de selle.
Cela permettra à votre vélo de rester équilibré.

Votre sacoche de guidon est un endroit idéal pour ranger des accessoires tels qu’une tente ou un sac sec rempli de vêtements. Vous pouvez également y ranger votre sac de couchage et votre matelas plié.

Comme pour la sacoche de selle, la plupart des cyclistes renoncent aux sacs de rangement individuels et placent ces articles directement dans la sacoche de guidon pour gagner du poids et utiliser tout l’espace disponible.

Si votre sacoche de guidon n’est pas étanche, protégez les objets importants comme votre sac de couchage et vos vêtements avec des sacs étanches.

Gardez les objets fréquemment utilisés accessibles : Les objets enfouis dans votre sac de guidon peuvent être difficiles d’accès, alors pensez à l’ordre dans lequel vous les rangez. Si vous voulez garder votre vêtement de pluie à portée de main, mettez-le en dernier. Certains sacs de guidon sont dotés d’une poche extérieure zippée permettant de ranger quelques petits objets faciles d’accès, comme des gants et un bonnet.

La sacoche de cadre, que mettre dedans ?

Les sacoches de cadre s’insèrent dans le triangle de votre vélo formé par le tube supérieur, le tube de selle et le tube diagonal.

Utilisez-le pour le matériel rarement utilisé : L’accès à un objet enfoui au fond des sacoches peut s’avérer problématique, c’est pourquoi il est préférable de ne ranger que le matériel rarement utilisé pendant le trajet. Certaines sacoches sont dotées d’une ou deux poches extérieures zippées permettant de ranger quelques petits objets à portée de main.

Placez les objets les plus lourds dans la partie basse du sac : Placez au fond de votre sacoche de cadre des objets tels que de gros outils de vélo, des chambres à air de rechange, un réchaud de camping, du carburant et de la nourriture que vous ne mangerez pas avant d’arriver au camp. Certains cyclistes aiment y placer un réservoir d’hydratation et faire remonter le tube jusqu’au guidon pour pouvoir boire facilement pendant qu’ils pédalent.

Nos conseils pour éviter d’être trop chargé en bikepacking ou de mal répartir le poids sur le vélo

Testez-le : Avant de vous lancer dans une escapade de plusieurs jours, chargez vos sacoches et partez en balade. De préférence, vous pouvez tester votre vélo sur un parcours similaire à celui que vous allez emprunter, mais même si vous ne faites que parcourir la ville à vélo, cela vous permettra de vous habituer aux sensations que procure votre vélo chargé. Par la suite, vous pourrez faire des ajustements avant de partir pour un grand voyage.

Ne pas surcharger le vélo : Il est très fréquent que les débutants en bikepacking emportent trop d’affaires. On peut vous le dire, mais parfois la seule façon de s’en rendre compte est de commettre l’erreur soi-même. Chaque voyage est un peu différent, donc faire ses bagages peut toujours être un peu un casse-tête, mais avec un peu d’expérience, vous serez mieux à même d’identifier ce dont vous avez besoin et ce dont vous n’avez pas besoin. Pour vous aider à démarrer, jetez un coup d’œil à notre liste de contrôle pour le sac à vélo.

Réduire le poids : Tout comme les randonneurs ultralégers, les randonneurs à vélo cherchent souvent à réduire leur poids et à économiser de l’espace. Pour obtenir des idées sur la façon de procéder, consultez notre article sur les principes de base du sac à dos ultraléger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *